Nomination Femmes de Paix

28.01.19

En 2018 21 nouvelles femmes de paix ont été élues au sein de la Plateforme 1325, par le Conseil Francophone de Femmes Belges et le Vrouwenraad.

2 femmes ont été nominées par MMM Belgium et toutes les 2 ont été élues femmes de paix le 15 décembre 2018 :

Kaloma Bamiriyo de l’association Acadec (Association Congolaise d’Appui au Développement Communautaire) active au Congo et membre de MMM.

Monique Verdickt de l’association Moeders voor Moeders à Anvers. 

La cérémonie de remise de prix s’est tenue au Sénat belge.

Anne-Claire de Liedekerke, présidente MMM, Kaloma Bamiriyo, fondatrice d’Acadec, Laurence Vanden Abeele, présidente MMM Belgium

Après une carrière d’infirmière en Belgique, Kaloma Bamiriyo, belge d’origine congolaise est retournée en RDC pour “faire quelque chose pour son pays” qui traverse une crise sans précédent. Son action s’est concentrée sur les plus faibles parmi les plus faibles : les enfants et les femmes.

Il y a plus de 10 ans, Kaloma Bamiriyo s’est installée sur le Plateau des Bateke, à 120Km au Nord-Est de Kinshasa et a ouvert une école pour scolariser les enfants, leur permettre d’avoir une éducation et ainsi sortir de la misère. Mais de nombreux enfants mourraient encore de faim. Et leur mère était souvent dans un état de détresse terrible.

Avec l’aide de différentes fondations belges, elle a acquis un terrain agricole de plus de 1.000 hectares pour permettre aux femmes et aux familles les plus pauvres de semer et récolter, manger et vendre leur récolte. A présent, plus de 2.000 personnes ont retrouvé leur dignité, grâce à ce projet. Outre le terrain agricole qu’ils cultivent, les bénéficiaires reçoivent également un terrain ombragé (avec des arbres fruitiers) pour construire leur maison.

Les bénéficiaires de ce programme sont les personnes les plus démunies parmi les démunies : des veuves, des femmes seules avec enfants, des réfugiés de région en guerre (Est du Congo, …), des familles sans revenus. Par exemple, Maman Jeanne, réfugiée de l’Est du Congo avec son mari et ses deux petites filles. Lorsqu’elle a quitté la région, sa situation et celle de sa famille était terrible. Ils n’avaient aucune perspective. Rejetés, ils furent accueillis par Kaloma. Alors que son mari travaille aux champs, Maman Jeanne a ouvert un petit magasin qui tourne bien. Et ses deux filles ont retrouvé le chemin de l’école. Ce sont 4 vies sauvées. Chaque histoire est particulière mais il y a un fil rouge dans chacune d’elles : Kaloma leur a rendu espoir et dignité. Ils doivent travailler dur mais ils peuvent manger à leur faim, permettre à leurs enfants de bénéficier d’une bonne éducation et gagner leur vie.

La région du Plateau des Bateke a été tout à fait déboisée, ces dernières années. Tous les arbres ont disparu pour faire du charbon de bois et il ne reste plus que des hautes herbes. Kaloma a donc entrepris tout un programme de reboisement sur plusieurs dizaines d’hectares. Elle plante des acacias (qui poussent très vite) mais également des arbres fruitiers (avocatiers, bananiers, …) ainsi que des Baobabs (pour que personne ne puisse les couper ) ou encore des arbres à chenilles (pour faire la culture de chenilles qui est une source très prisée de protéines).

Elle a également créé un centre de nutrition pour les enfants (et leurs mères) qui sont gravement sous-alimentés. Les 25 enfants les plus fragiles sont suivis médicalement et reçoivent un repas 4x par semaine. Les enfants qui ont besoin d’être hospitalisés sont également pris en charge. Nous avons été particulièrement touchés par l’histoire de Jérémy qui a, à présent 5 ans. Ses 5 frères et sœurs étaient morts de faim. Alertée par les villageois, Kaloma est allée chercher Jérémy, son frère Samuel et sa sœur Ladi ainsi que sa maman. Ils étaient tous les quatre dans un état grave de sous-alimentation. Elle s’est battue jour et nuit pour que Jérémy, qui était mourant, survive. Après deux ans, le pari est réussi : Jérémy, les yeux pétillants de vitalité, court du matin au soir derrière un cercle en métal avec un bout de bois. Ladi et Samuel vont tous les deux à l’école alors que leur maman travaille pour Acadec.

Tous les projets menés par Kaloma changent complètement la dynamique dans cette région tout à fait abandonnée, où les gens étaient sans espoir, faute de perspective. A présent, les gens viennent des quatre coins de la région pour découvrir ce projet qui change la vie de milliers de personnes.

Voila pourquoi Kaloma mérite largement de recevoir ce titre de Femme de Paix.

Monique fait un travail formidable depuis près de 20 ans. Elle offre à des mamans démunies de venir se retrouver une

Monique Verdickt de Moeders voor Moeders et Laurence Vanden Abeele

fois par semaine (et elle organise 2 jours de telle rencontre par semaine) pour échanger en toute simplicité avec d’autres mamans. Ainsi elles profitent  d’un moment à elles sans enfants, qui sont à l’école et les tout-petits peuvent être déposés à la garderie. Les mamans y prennent un café et une tartine et Monique leur laisse ce temps pour elles, pour échanger, aller chez une bénévole coiffeur, etc. Elle reçoivent toutes les semaine un packet de provisions, fruits, légumes, pâtes, viande et peuvent également acheter des vêtements d’enfants (jusqu’à 12 ans) et des fourniture de bébés. Monique organise également chaque année une grande fête de Saint Nicolas pour tous les enfants, elle leur offre des crêpes et des cadeaux. Chaque semaine plus de 600 mamans s’y retrouvent et  elle soutient ainsi plus de 2000 familles dans le besoin à Anvers.

Monique est aussi la première et la seule à avoir installé un « tiroir à bébé ». C’est un endroit en toute sécurité où une maman désespérée peut venir anonymement déposer son bébé si elle ne voit pas comment s’en occuper, plutôt que de l’abandonner ailleurs. Les bébés sont immédiatement pris en charge, et placés en moins de 15 jours dans une famille d’accueil et adoptive. Si la maman ne vient pas réclamer son bébé endéans les 6 mois, le bébé sera adopté par la famille d’accueil qui l’a pris en charge dès qu’il a été déposé.

Pour ce travail formidable que fait Monique, MMM Belgium a voulu qu’elle soit récompensée et qu’elle reçoive ce titre de Femme de Paix.

 

Articles les plus lus

Lettre ouverte au Ministre Kris Peeters

17.12.18

MMM Belgium demande le soutien du Ministre Kris Peeters pour la nouvelle directive européenne sur la conciliation vie privée/vie professionnelle.

Lire plus

DÉCLARATION COMMUNE DE LA SOCIÉTÉ CIVILE: IL EST TEMPS DE METTRE FIN À LA VIOLENCE OBSTÉTRICALE

06.12.18

Aujourd’hui, nous voudrions souligner la nécessité de promouvoir des soins maternels respectueux et la participation des femmes et des groupes de femmes aux décisions concernant les politiques

Lire plus

Soyons solidaires!!

18.12.18

Mères, grand-mères et arrières-grands-mères, soyons solidaires!  En cette période de fêtes, des associations membres de MMM se mobilisent. Aidons-les généreusement! Heureuses fêtes de fin d

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

Actualité de MMM Belgium

Nomination Femmes de Paix

28.01.19

En 2018 21 nouvelles femmes de paix ont été élues au sein de la Plateforme 1325, par le Conseil Francophone de Femmes Belges et le Vrouwenraad.

Lire plus

Esperas, un nouveau projet pour la paix

26.09.18

Esperas, un nouveau partenariat entre Mères pour la paix, Mama Kivu et Make Mothers Matter Belgium.

Lire plus

Conférence internationale #Mothers4Peace – 3-4 mai 2018, Casablanca, Maroc

03.05.18

Les mères, au cœur du changement pour une culture de paix. Exemples impliquant les mères aux niveaux familial, communautaire, national, international.

Lire plus

Communiqué de presse de la conférence internationale #Mothers4Peace

03.05.18

Organisée par Make Mothers Matters en collaboration avec CARE International Maroc, la conférence #Mothers4Peace a mis en avant le rôle des mères pour la prévention des conflits et la promotion d’une cult

Lire plus

Conférence à Ypres: « Le courage des femmes pour un avenir plein d’espoir »

10.03.18

Le 10 mars 2018, Moeders voor Vrede a organisé à Ypres une conférence intitulée "Femmes courageuses, avenir porteur d'espoir". Cette conférence a rassemblé des femmes ainsi que quelques hommes du monde en

Lire plus

Journée internationale de la fille

11.10.17

"Autonomiser les filles : Répondre aux situations d’urgence et planifier la résilience". C'est le thème de cette année à l'UNESCO pour cette journée internationale de la Fille

Lire plus